IMMERSION DANS LE GRAND NORD CANADIEN

IMMERSION DANS LE GRAND NORD CANADIEN

du 13 septembre 2024 au 25 septembre 2024
13 jours, 12 nuits à bord

Kangerlussuaq - St Pierre-et-Miquelon

À partir de 11 990 € 8 990 €*
  • Votre expédition
  • Escales et excursions
  • Vos activités à bord
  • Tarifs et cabines
  • Votre équipe
  • Prolongez votre expédition
  • Les Grands invités
  • Galerie
VOTRE EXPEDITION

VOTRE EXPEDITION

Immersion dans le Grand Nord canadien


Un seul itinéraire pour explorer trois espaces reculés du Canada : la rugueuse Terre de Baffin, aux îles côtières refuges des ours blancs ; l’Arctique adouci du Labrador où la toundra cède à la forêt ; l’héritage mêlé de Terre-Neuve, entre colons et Amérindiens.

Et, encadrant ces trésors du Nord, deux courtes escales au Groenland et en France d’outre-mer, pour mieux donner envie d’y revenir. Non pas trois découvertes, donc, mais bien cinq occasions d’excitante exploration. 


Pourquoi choisir cette expédition

L’abondance d’ours polaires dans les fjords de la Terre de Baffin 

L’abondance d’ours polaires dans les fjords de la Terre de Baffin 

La perfection des paysages éternels du parc naturel des monts Torngat 

La perfection des paysages éternels du parc naturel des monts Torngat 

La rencontre avec les populations inuites du Groenland et du Labrador 

La rencontre avec les populations inuites du Groenland et du Labrador 

Les glaciers monumentaux et fragiles du Nunavut 

Les glaciers monumentaux et fragiles du Nunavut 

L’exploration de la France du bout du monde à Saint-Pierre-et-Miquelon 

L’exploration de la France du bout du monde à Saint-Pierre-et-Miquelon 

Escales et excursions

01

Jour 1 vendredi 13 septembre 2024

Kangerlussuaq, Groenland

Arrivée par le vol privé en provenance de Paris.
Notre besace à émerveillement commence à se remplir dès l’approche en avion, quand l’immensité de la calotte glaciaire du Groenland se laisse apercevoir. Bientôt, plus besoin de nous tordre le cou au hublot, nous y sommes !

Accueil à l'aéroport puis départ en véhicule 4X4 à la rencontre des bœufs musqués sauvages, animaux très impressionnants qui peuvent peser jusqu'à 350 kg et dont le nom inuktitut signifie "à longue barbe".

Notre première sensation tient à la pureté de l’air. Puis à sa fraîcheur, car la calotte de glace du Groenland est proche et son 1,8 million km² influe sur l’atmosphère.

En fin d'après-midi, transfert pour l'embarquement par zodiac à bord d'Exploris One au mouillage dans le fjord. Sur les rivages, durant notre transfert vers Exploris One, le blanc de la glace fait jeu égal avec le brun des toundras. Ce paysage rude et splendide constitue la parfaite entrée en matière de notre voyage arctique !

En début de soirée, Exploris One vire doucement sur son ancre dans le « grand fjord ». Il nous semble traverser un paysage désert quand soudain un bœuf musqué se montre dans le lointain et un lièvre arctique fuit à toutes oreilles entre les saules nains. Le Groenland se révélerait-il déjà plus inattendu que prévu ?

02

Jour 2 samedi 14 septembre 2024

Itilleq, Groenland

Notre transfert en zodiac nous donne un avant-goût bien alléchant du charme de ce village. N’y vivent que cent personnes mais Itilleq est pourtant une communauté d’envergure. Les maisons s’éparpillent entre les masses affleurantes de rochers. Nous ne connaissons rien d’autre que l’arc-en-ciel pour dispenser des couleurs si claquantes – vert d’eau, rouge rubis, bleu turquoise ou rose princesse – avec tant de générosité.

Nous faisons une halte respectueuse au cimetière pour y lire quelques noms et évaluer l’importance de la vie en communauté dans un tel univers. La vie, justement, nous convie au terrain de foot. La tradition veut que notre équipe y affronte l’équipe des habitants. Un match sans autre vainqueur que la joie de réussir une belle journée.

03

Jour 3 dimanche 15 septembre 2024

Qikiqtarjuak, Canada

Nous avons traversé cette nuit la mer de Baffin pour gagner le Nunavut, ce territoire inuit autonome du Canada. Il englobe la Terre de Baffin, la plus grande île du pays et la sixième au monde par sa taille. Autant dire que nos horizons vont s’ouvrir et nos émotions se ressentir à une échelle encore inconnue.

Non loin de Qikiqtarjuak, commence le parc national Auyuittuq. Il abrite une petite calotte glaciaire permanente, d’où son nom de « terre qui ne fond jamais ». Notre équipe d’expédition choisit le plus beau fjord pour nous rapprocher d’un glacier, apparemment éternel et pourtant soumis de façon criante (12 m de retrait par an) aux effets d’un climat mouvant. Ce mastodonte en danger provoque en nous une vague géante de compassion.

04

Jour 4 lundi 16 septembre 2024

Hoare Bay, Canada

Le cercle polaire franchi, nous naviguons dans le détroit de Davis, où la distance est la plus courte entre le Groenland et la Terre de Baffin. C’est une zone à glaces, les courants marins, celui du Labrador notamment, charrient aussi bien des trains d’icebergs que des reliquats de banquise ayant survécu à l’été.

À la manœuvre d’Exploris One, notre commandant contourne ou écarte délicatement ces floes pour nous ouvrir la voie vers Hoare Bay. Nous sommes au fait que ces obstacles sont nos alliés car les ours les fréquentent volontiers, sautant ou nageant de l’un à l’autre pour suivre leurs proies. Celles de l’heure à venir pourraient bien être ces morses vautrés sur la glace, inconscients d’un destin qui va se jouer devant nos objectifs braqués.

05

Jour 5 mardi 17 septembre 2024

Îles Lower Savage, Canada

Ce mini-archipel (trois îlots) nous apparaît au détour de la grande île Resolution. Elle le protège des fureurs de la mer du Labrador, où d’imposants icebergs s’éparpillent calmement vers le sud.

Nous gagnons en zodiac les abords des îlots. Notre chef d’expédition ne cherche pas à nous faire débarquer mais à repérer parmi les roches sombres la tâche claire de Celui que nous souhaitons tant admirer. Et le voilà ! Assoupi sur son lit de toundra, l’ours du jour a l’air bien inoffensif. Nous savons qu’il ne faut pas s’y fier. Reposé par sa sieste, il a la bonté de nous jeter un œil avant de partir en maraude entre berges et cascades. Nous capturons avec passion ses attitudes de seigneur, avant qu’il ne s’éloigne, indifférent à la magie durable qu’il a fait naître.

06

Jour 6 mercredi 18 septembre 2024

Akpatok, Canada

Le nom de l’île est celui du guillemot de Brünnich, en inuktitut. Deux énormes colonies de cette espèce nichent sur ces falaises, soit 300 000 individus, dont beaucoup de jeunes inexpérimentés. Leur premier vol, qui, de là où nous nous trouvons, ressemble assez à une chute, est une aubaine pour l’ours passant par là.

Nous bénéficions de ladite aubaine car l’appétit du maxi-prédateur de l’Arctique nous offre de magnifiques observations. S’il montre la pointe de son nez sombre, notre débarquement est exclu mais, depuis nos zodiacs, nous ne manquons aucun détail de sa chasse en pied de falaise. Nous croisons les doigts pour qu’un ourson accompagne le parent. Son apprentissage en direct sous nos yeux vaut bien d’affronter les vagues d’une mer ouverte.

07

Jour 7 jeudi 19 septembre 2024

Nachvak, Canada

Nous entamons dans ce fjord très encaissé notre exploration du Labrador, dont nous longeons les côtes jusqu’à la pointe de Terre-Neuve.

Nous pénétrons dans un univers de vallées glaciaires aux parois abruptes, protégé sous le nom de parc national des monts Torngat. Ces « lieux du diable », selon les Inuits, sont pleins d’une grandeur où les peuples autochtones écoutaient chuchoter les esprits. Le point culminant (1 652 m) se dresse un peu au sud de Nachvak. Mont d’Iberville en français (d’après un colon) il est le mont Caubvick en anglais, d’après une célèbre femme inuite ayant voyagé en Europe.

Ce sommet est à l’image de l’identité multiculturelle du Canada, certes source de revendications complexes mais aussi gage d’enrichissement mutuel.

08

Jour 8 vendredi 20 septembre 2024

Saglek, Canada

Un peu au-delà du fjord Saglek, passe la frontière entre le Labrador et le Québec. Nous sommes à une croisée des chemins, laquelle nous explorons à la suite des évolutions de nos zodiacs dans les anfractuosités du fjord. Nous nous immergeons dans cette nature exempte de dommages, où évoluent en toute liberté caribous et ours.

Nous profitons des couleurs automnales chamarrées de la toundra et apercevons sur certaines berges des sites sacrés inuits. La richesse du parc national des monts Torngat tient à ce que sa préservation est dans les mains des communautés du territoire autonome inuit du Labrador. Celui du Québec se nomme Nunavik, celui-ci est le Nunatsiavut, autrement dit « belle terre ». À cette définition, nous n’avons rien à objecter.

 

09

Jour 9 samedi 21 septembre 2024

Détroit de Belle-Isle, Canada

Sur les cartes consultées chaque jour à la passerelle, les officiers du bord pointent désormais des noms sonnant bien français : Anse-Amour ou Blanc-Sablon nous rappellent que nous avons été précédés dans ces eaux par des pêcheurs bretons ou basques, et ce, avant même que Jacques Cartier ne parvienne ici en 1534. C’est à lui que nous devons le nom de Belle-Isle attaché à l’île qui barre le détroit éponyme.

Nous l’empruntons pour longer la côte de Terre-Neuve, couverte d’épinettes blanches et noires et de mélèzes. Insensiblement, les eaux du détroit se mêlent à celles du Saint-Laurent. Cartier croisa ici baleines et glaces. Nous guettons les premières mais ne regrettons pas l’absence des secondes qui compliqueraient la marche vaillante d’Exploris One.

10

Jour 10 dimanche 22 septembre 2024

L' Anse-aux-Meadows, Terre-Neuve, Canada

Ici retentit l’écho de la saga de l’Atlantique nord, épopée qui mena les Vikings étape par étape (Islande, Groenland, Baffin, Labrador) de la Norvège au Vinland, terme qui désignerait Terre-Neuve. Nous ignorons s’ils allèrent vraiment jusqu’à la latitude de New York, mais ils s’implantèrent à l'Anse-aux-Meadows pendant plusieurs étés. À la suite des historiens du bord, nous admettons que les vestiges de maisons longues, de hangars, de four à métaux ne peuvent qu’être d’origine européenne.

Harcelés par les Amérindiens, ils retournèrent au Groenland peu après l’an 1000. Il faut dire qu’ils avaient nommé les Inuits Beothuk de Terre-Neuve skraelings (soit « les moches »). Difficile de se plaindre ensuite du manque d’amabilité de ses voisins !

11

Jour 11 lundi 23 septembre 2024

Gros-Morne, Terre-Neuve, Canada

Si nous convoquons les premiers sommets de notre voyage, ceux du parc naturel de Gros-Morne soutiennent difficilement la comparaison. Que sont 800 m d’altitude face aux 2 000 m des pics en Terre de Baffin ? C’est oublier l’atout caché de ce site terre-neuvien : l’âge inattendu de ses « collines ». Les granites et les gneiss que nous regardions d’un peu haut ont 1,2 milliard d’années ! (Et sont encore en assez belle santé).

Les Tablelands dominant Bonne Bay sont moitié moins vieux. Leur roche ocre, nue de végétation, provient directement du manteau de notre planète, avant qu’une collision des continents ne l’amène à l’air libre. Désormais instruits, nous ne dédaignons plus l’invitation peu banale à admirer la matière même de l’âme de la Terre.

12

Jour 12 mardi 24 septembre 2024

Saint-Pierre-et-Miquelon, France

Saint-Pierre (pour l’église), Miquelon (soit « Michel »), Langlade (soit « l’Anglaise ») sont les principales îles de ce territoire, rare survivant de l’empire colonial français.

Cette minuscule virgule au flanc de la souveraine Terre-Neuve nous séduit par sa géographie inattendue. Nous, qui associons naturellement « lagune » et « climat chaud », sommes surpris d’en découvrir une baignée par le froid Atlantique. Nommée Grand Barachois, elle ponctue l’isthme sableux qui sert de trait d’union à la partie centrale de l’archipel.

Nous y profitons d’observations ornithologiques en compagnie des membres de notre chère équipe d’expédition, qui nous ont chaque jour régalé de leurs compétences, de leur joie de vivre et de leur goût du partage.

13

Jour 13 mercredi 25 septembre 2024

Saint-Pierre-et-Miquelon, France

Débarquement après le petit-déjeuner puis transfert jusqu'à l'aéroport de Saint-Pierre Pointe-Blanche pour votre vol privatisé direct vers Paris ( environ 5h30 de vol)

Activités à bord

Sorties en Zodiac©

Sorties en Zodiac©

Explorez des zones inaccessibles, émerveillez-vous devant des glaciers et icebergs spectaculaires, nos Zodiacs© vous permettent de vous évader au plus près de la nature en toute sécurité.

Randonnées Guidées

Randonnées Guidées

Des randonnées pédestres pour tous les niveaux sont proposées durant nos expéditions. Explorez des lieux historiques, promenez-vous sur des plages de sable immaculé ou entre des blocs de glace, admirez la faune, la flore et profitez de vues spectaculaires.

Atelier Photographie

Atelier Photographie

Nos experts de la photographie proposent des conférences et des ateliers, à bord comme pendant les expéditions, pour vous aider à tirer le meilleur de votre matériel et capturer des scènes inoubliables.

Observation d'Oiseaux

Observation d'Oiseaux

Observez les plus belles espèces d’oiseaux dans leur milieu naturel, aux côtés d’ornithologues reconnus et de spécialistes de la faune.

Conférences Thématiques

Conférences Thématiques

Nos experts, scientifiques, guides naturalistes, historiens et invités d’honneur vous offriront des présentations uniques sur la faune, la flore, l’histoire ou encore la biologie des régions visitées.

Visites Culturelles

Visites Culturelles

Au cœur de découvertes plus fascinantes les unes que les autres, apprenez en davantage sur l’histoire de monuments aux côtés de nos experts et passionnés.

Tarifs et cabines

Sélectionnez votre cabine à bord de l'Exploris One

Cabine PREMIUM

Cabine PREMIUM

Au pont 3, à l'avant du navire

Cabine SUPERIEURE

Cabine SUPERIEURE

Au pont 4, à l'avant du navire

Cabine OCEAN

Cabine OCEAN

Au pont 3

Cabine DELUXE

Cabine DELUXE

Au pont 4

Cabine BALCON

Cabine BALCON

Au pont 5

Suite NAVIGATEUR

Suite NAVIGATEUR

Au pont 7

Suite DISCOVERY

Suite DISCOVERY

Au pont 5

GRANDE SUITE

GRANDE SUITE

Au pont 7

Suite DE L'ARMATEUR

Suite DE L'ARMATEUR

Au pont 7

* prix par personne sur la base d'une occupation double, incluant la promotion "Offre Découverte -25%" - Offre à durée limitée, sous réserve de disponibilité lors de la réservation

Votre équipe à bord

Nos commandants et officiers, francophones et expérimentés, vous accompagneront tout au long de l’expédition. 

Passionnés de leur navire, chaque nouveau voyage est une expérience qu’ils vivent avec le même enthousiasme ; la même soif de découverte. Émotions, anecdotes, rencontres inattendues, amour de la navigation… 

Autant de choses qui les animent au quotidien et qu’ils vous transmettront avec ferveur.

Aude LALIS

Aude LALIS

Votre Cheffe d'Expédition

Voir sa fiche
Alizée FOUCHARD

Alizée FOUCHARD

Assitante Cheffe d'Expédition

Voir sa fiche
Christophe LEFORT

Christophe LEFORT

Guide Naturaliste

Voir sa fiche
Cathy ZELL

Cathy ZELL

Guide Naturaliste

Voir sa fiche
Nicolas TOLSTOI

Nicolas TOLSTOI

Guide Naturaliste

Voir sa fiche
Gwenaëlle GREMION

Gwenaëlle GREMION

Guide Naturaliste

Voir sa fiche
Yann LEMOINE

Yann LEMOINE

Responsable KAYAK

Voir sa fiche
Antoine MERLET

Antoine MERLET

Photographe

Voir sa fiche
Julien BERNARD

Julien BERNARD

Chef Cuisinier

Voir sa fiche

Les Grands invités

  • Nos invités d'honneur, conférenciers, sur cette expédition

    Rémy MARION
    Réalisateur, conférencier, auteur, photographe

    Rémy Marion est spécialisé dans l'observation des animaux polaires. Sa passion l'entraîne vers les plus hautes latitudes, du Spitzberg à la péninsule antarctique. Il s'efforce d'expliquer et de montrer sur le terrain ou lors de ses conférences, la diversité, la beauté mais aussi la fragilité de cette faune étonnante. 

    Conférencier, photographe, réalisateur, écrivain en quête perpétuelle d’histoires à raconter avec des mots et des images, Rémy Marion est membre de la Société de géographie et de la Société des explorateurs français. Il est l’organisateur de quatre colloques internationaux sur l’ours polaire et les régions polaires. Il est également consultant permanent de l’association Pôles Actions et gérant de la société Pôles d’images. Arctique, Antarctique, Churchill, Falklands… Depuis 25 ans, Rémy tourne autour du monde avec à la clef une centaine de voyages polaires et plus de 25 livres. Incessant voyageur, transmetteur, passeur, Rémy n’est pas prêt d’arrêter, d’autant qu’il a fait sien son mantra : “La passion, c’est l’envie de recommencer sans cesse”.

  • Jean-Pierre ANDRIEUX
    Auteur, Ancien Consul Honoraire du Canada

    Jean Pierre Andrieux est né à Montréal de parents originaires de Saint Pierre et Miquelon. Quelques mois après sa naissance la famille quitte Montréal pour Saint-Pierre-et-Miquelon. Il y resta jusqu'à l'âge de 8 ans. Son père officier de marine marchande accepta un poste à l'Île du Prince Édouard. Il y séjourna jusqu'à l'âge de 17 Ans. Il passait généralement ses vacances scolaire a St Pierre. Après l'école secondaire il continua ses études à l'Université St. Dunstan's (maintenant University of Prince Edward Island) et à Sir George Williams University à Montréal maintenant Concordia University. A la fin de ses études il part pour Saint-Pierre-et-Miquelon où il y a un négoce familial.

    Il diversifie l'affaire dans le domaine du tourisme en prenant l'agence de paquebots, et de service a passengers ainsi que l'achat d'un hôtel. Une agence fut ouverte à Terre Neuve où se vendait des forfaits avec séjour et transport sur Saint-Pierre-et-Miquelon. En 1978 il fut nommé Consul Honoraire du Canada pour Saint-Pierre-et-Miquelon. 

    En 2003 avec son Épouse Elizabeth ils décidèrent de vendre les opérations de Saint-Pierre et de s'implanter à St Jean de Terre Neuve où ils construirent l'Hôtel Marriott Courtyard, qu'ils exploitent à ce jour. En 2004 il fut nommé Consul Honoraire d Espagne pour Terre Neuve et le Labrador, poste qu'il occupe à cette date. Depuis son plus jeune âge Il fut intéressé par l'histoire de la région surtout dans le domaine maritime. Il publia son premier livre en 1970 suivi de plus de 20 ouvrages depuis cette date, en Français, Anglais, Portugais et Espagnol.

  • "La passion, c'est l'envie de recommencer sans cesse."

    Rémy Marion, conférencier
    Terre Neuve et Labrador

Les Grands invités

  • Nos invités d'honneur, conférenciers, sur cette expédition

    Richard SEARS
    Fondateur, chercheur et directeur de la Station de recherche des Îles Mingan (Spécialiste des baleines)

    Richard Sears, franco-américain fonde en 1979 la Station de Recherche des Iles Mingan (MICS) qui accueille de nombreux étudiants de troisième cycle pour étudier les mammifères marins dans le Saint-Laurent.

    À 18 ans, il prend part à sa première expédition océanographique. C'est durant ce voyage qu'il a approché les baleines pour la première fois.

    Il travaille aux côtés des pionniers dans la recherche sur les baleines : David Sergeant, Steven Katona, William Schevill, William Watkins et Roger Payne - tous étant ses grandes sources d'inspirations. Grâce à eux, il a découvert que pour connaître les baleines, il est nécessaire de passer beaucoup de temps en mer avec ces géants. Des décennies après, la passion est toujours présente, il continu d'être impliqué dans le travail d'étude des rorquals de l'Atlantique Nord. 

  •  

  • "Je me rappelle les premières fois que je voyais des rorquals à bosses à Mingan, on en voyait une poignée. Maintenant, on peut voir une dizaine de rorquals à bosses dans une journée"

    Richard Sears
    Mer du Labrador

Galerie

1
2
3
4